Cahier de texte M.Scheider

Voici le cahier de texte des classes de M.Scheider, en Histoire et Géographie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Partie 2, Chap 2 : le temps des Démocraties populaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Partie 2, Chap 2 : le temps des Démocraties populaires   Mer 1 Avr - 18:35

Chapitre 2 : Le temps des démocraties populaires.

Introduction : l’Europe est le théâtre d’une coupure en deux blocs en 1947-1948 et ce jusqu’en 1989. L’URSS impose son modèle à la partie orientale de l’Europe : Pologne, RDA, Tchécoslovaquie, Hongrie, Roumanie, Yougoslavie, Bulgarie et Albanie (voir carte p.234 du NPC).
Démocratie populaire = régime instauré en Europe de l’Est en 1947, dans lequel l’organisation politique, économique et sociale est dominée par le PC qui gouverne au nom du peuple.
Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocraties_populaires

I – La tutelle soviétique : mise en place et caractéristiques.
A – La satellisation de l’Europe de l’Est (1945-1948).
Doc.3 p.225 : carte de l’extension du communisme en Europe de l’Est en 1945-1947.
Q.1) Extension de l’URSS : désormais, frontières communes avec Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Roumanie.
Mais à noter le prestige immense de cette Armée rouge en Europe orientale : elle a libéré cette région et elle occupe les pays alliés à l’Allemagne nazie (Allemagne de l’est, Autriche orientale, Hongrie, Bulgarie et Roumanie).
Q.2) Yougoslavie et Albanie se sont libérés seuls après une longue lutte de partisans.
Q.3) Tchécoslovaquie et RDA basculent dans le camp communiste à la fin des années 40 :
- la RDA après la crise de Berlin (le blocus de Berlin )
- la Tchécoslovaquie après le « Coup de Prague » de 1948 : comme dans les autres pays d’Europe de l’Est, un gouvernement de coalition s’était mis en place après 1945, souvent dirigé par des communistes ; mais les partis démocrates s’accrochent... en février 1948, une mobilisation populaire organisée par les communistes pousse le gouvernement libéral de Edvard Beneš à démissionner, laissant les communistes seuls au pouvoir à l’été 48... (doc.6 p.225)
- En Grèce connaît une guerre civile très violente : les partisans communistes perdent cette guerre en 1949.

Processus : présence militaire = mise en place de gvts provisoires de coalition ;
Organisations d’élections « libres » : fraudes, pressions (doc.1 p ;224) = victoires communistes
Eliminations des non-communistes par répressions et procès (doc.2 p.224)
Eliminations des communistes nationaux qui refusent d’obéir à Moscou : seul Tito en Yougoslavie parvient à se maintenir. (doc.5 p.225)

B – Le modèle de la démocratie populaire :
1.Un régime politique autoritaire : §A p.226.
Les constitutions insistent sur le rôle dirigeant du peuple. En réalité, le pouvoir est aux mains des dirigeants communistes qui appliquent la ligne directrice fixée par Moscou. Pluripartisme et démocratie ont donc disparu, la propagande est omniprésente, notamment le culte du chef à l’image de Staline (avant la déstalinisation de 1956).
Il est donc impossible d’assumer des fonctions politiques, économiques ou culturelles sans être membre du PC. La société est donc très encadrée par le parti.
Elément positif : les progrès sociaux. Ex. : enseignement en progrès ; protection sociale ; place des femmes plus égalitaire...

2.Une économie dirigée : §B et C p.226 + doc.2 et 5 p.227
Dans les campagnes, de vastes mouvements de collectivisation des terres sont mis en places :
Q.1) agriculture dans laquelle la propriété privée de la terre a disparu (parfois même des outils de production)
Q.2) le modèle collectiviste s’est imposé progressivement, mais non sans mal : dans tous les pays subsistent un secteur individuel de production (entre 10 et 17%). En Pologne cependant, ce système individuel reste majoritaire : échec de la collectivisation par forte résistance paysanne, surtout les nombreux petits paysans propriétaires.

L’URSS impose aux démocratie populaires l’étatisation de l’économie, la planification (p.226, plans quinquennaux) et donne la priorité aux industries lourdes. En 1949, en réaction au Plan Marshall occidental, Moscou instaure le CAEM (Conseil d’Assistance Economique Mutuelle, p.226) : doc.5 p.226.
Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/CAEM
 ce CAEM doit en théorie coordonner les planifications des démocraties populaires et organiser une division rationnelle des tâches entre elles. La spécialisation des économies ne dépend donc pas du marché, mais des décisions du « grand frère » communiste (expression de l’historienne H.Carrère dEncausse).

II – La contestation et l’effondrement des démocraties populaires.
A.Des tentatives d’émancipation réprimées :
1.Les révoltes de l’après-Staline (1953-1956) :
Après la mort de Staline le 5 mars 1953, des mouvements de protestation se multiplient.
Doc.3 p.229 : En juin 1953, l’annonce d’un relèvement des normes de production (p.226) entraîne grèves et manifestations à Berlin-Est, les émeutes de juin 1953 . Les troupes soviétiques matent ces manifestations dans le sang... (Bilan = mort de 55 personnes et une vague d’arrestations et de condamnations à la prison de plus de 10 000 personnes)

La déstalinisation lancée par Khrouchtchev en 1956 provoque des mouvements :
- en Pologne (Wladyslaw Gomulka, un communiste réputé réformateur, revient au pouvoir et parvient à négocier la non-intervention de l’armée rouge)
- en Hongrie : doc.1 p.228 et 4 p.237. Imre Nagy le réformateur est arrêté au cours de l’intervention militaire soviétique de novembre et exécuté en 1958...
Lien sur l'insurrection : http://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_de_Budapest

2.L’écrasement du Printemps de Prague en 1968 :
Doc.5 p.229 : le 21 août 68. Lien sur le Printemps de Prague
En avril 1968, les réformateurs communistes sous l’égide du dirigeant réformateur Alexander Dubček veulent assouplir la planification et réintroduire la liberté d’expression, démocratiser la vie politique... Mais en août 68, les troupes du Pacte de Varsovie envahissent le pays et forcent les dirigeants à la normalisation, c’est à dire le retour de la domination de Moscou (c’est la doctrine Brejnev : intervention militaire en cas de dissidence ; lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Doctrine_Brejnev ).
Dubcek est écarté du pouvoir.

B.L’implosion de 1989 :
1)Les causes :
La montée des dissidents :
"dissidents" : intellectuels du bloc de l’Est qui manifestent leur désaccord avec le régime par des textes, des discours ou leur refus d’obéir, s’exposant ainsi à de lourdes peines de prison.
C’est en Pologne que cette dissidence fut la plus forte : doc.2 p.230 + Résumé p.230.
Le vaste mouvement social des années 80 amène la création d’un syndicat indépendant Solidarność (Solidarité, 31 août 1980), dirigé par Lech Wałęsa, . Comme le montre le doc.7 p.229, l’opposition catholique polonaise au régime communiste était très forte et fut galvanisé par l’élection de JP II, cardinal de Cracovie, Karol Wojtyla (1978). Lien sur ce Pape : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_paul_2

Les réformes de Gorbatchev : doc.4 p.233. Caricature allemande.
Q.1) la Perestroïka est représentée par un brise-glace et ouvre le chemin au dégel dans les démocraties populaires
Autre réforme : la Glasnost
Q.2) Pologne et Hongrie ne sont plus prises dans la glace : voir la chronologie et la carte, doc.2 et 6 p.233 = ces Etats sont en avance dans les réformes et ont une plus grande tradition de résistance au communisme (doc.6) ; Pologne et Hongrie sortent graduellement et pacifiquement du communisme au cours de l’année 1989.
Lien sur lui : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gorbatchev

2) Effondrement rapide dans le reste des démocraties populaires : chronologie et carte, doc.2 et 6 p.233.
- Tchécoslovaquie : « la Révolution de velours » = mise en place pacifique d’un régime parlementaire (17 novembre 89) avec le dramaturge et dissident Václav Havel comme Président.
- RDA : ouverture de la frontière hongroise avec l’Autriche provoque des départs massifs d’Est-allemands vers l’ouest ; manifestations en novembre -> la chute du mur de Berlin le 9 novembre 89. (rappel)
- Roumanie et Bulgarie : Le jour de Noël 1989, le président communiste Nicolae Ceauşescu et sa femme sont condamnés à mort et exécutés suite à un procès très controversé, lors du coup d'État du 22 décembre 1989. (Roumanie) ; Jivkov est écarté brutalement du pouvoir le 10 novembre 89 en Bulgarie.
- Yougoslavie et Albanie : passage au nationalisme permet un sursis qui débouchera sur des conflits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Partie 2, Chap 2 : le temps des Démocraties populaires   Mar 12 Mai - 21:31

Les liens de l'Etudiant : des fiches à lire, assez inégales dans leurs composition et leur lien avec les problématiques des leçons...

http://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/deuxieme-moitie-du-xxe-siecle-1945-1948-l-expansion-communiste-en-europe-1843.html

Des sources sur la Révolution de Velours en Tchécoslovaquie :
http://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/deuxieme-moitie-du-xxe-siecle-la-chute-des-regimes-communistes-a-l-est-1989-1859.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
 
Partie 2, Chap 2 : le temps des Démocraties populaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prophétie de la bible sur la fin des temps partie 1
» temps partiel 80% et quotité? comment sur le VS? HELP!
» Projet 1, séq 3: grammaire: l'expression du temps (1ère partie). 4 AM
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cahier de texte M.Scheider :: Histoire-
Sauter vers: