Cahier de texte M.Scheider

Voici le cahier de texte des classes de M.Scheider, en Histoire et Géographie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial   Lun 11 Mai - 17:36

Chapitre 4 : A la recherche d’un nouvel ordre mondial depuis les années 1970.

Introduction : pour étudier les bouleversements du monde actuel, il faut voir la fin de la GF. Les années 70 sont marquées par l’embrasement du Proche et du Moyen-orient, l’apparition de l’islamisme et des regains de tension entre les deux grands. 1991 marque la fin de cette GF : l’URSS et l’empire soviétique volent en éclats. Les Etats-Unis sont dès lors l’unique superpuissance...


I – Comment la guerre froide s’est elle achevée ? (1973/1991)
A – Malaise américain et poussée soviétique :
1 – Le repli américain :

1973 : échec au Viêt-nam et retrait américain ; défaite difficile à accepter... (rappel). 1975 : départ précipité de Saïgon pour fuir invasion par le Viêt-nam du Nord (doc.5 p.173)

Présidence de Nixon, 6p.77 : - désordre économique et monétaire (rappel) -> fin de la convertibilité du $ (août 1971) et dévaluation en 1973 + crise du pétrole
- Scandale du Watergate : affaire d’écoutes illégales du Parti Démocrate = contraint à la démission en 1974 => crise morale aux Etats-Unis, doutes... (bio. p.397 ; lire doc.7 p.77)

Révolution islamique en Iran (janvier 1979) : le souverain, le shah (doc.1 p.174), est chassé par les partisans de l’ayatollah Khomeiny (doc.2 p.174, + bio p.395) qui fonde une république islamiste et appelle à la lutte contre les Etats-Unis => prise d’otages en novembre 1979 du personnel de l’ambassade américaine de Téhéran. Donc : perte de l’allié qu’était le Shah + nouvel ennemi au Moyen-Orient + affront de la prise d’otages ! §B p.176
C’est le début de l’expansion de l’islam radical dans le monde musulman.
NPC p.180 : « Islam, Islamisme/islamistes ».
NPC. P.202 : « Sunnisme et Chiisme ». (Guerre entre Iran et Irak entre sept 80 et août 88 : Iran-Chiite et Irak majoritairement Sunnite ; mais Saddam Hussein est soutenu par l’occident dans sa volonté de conquête...)

2 – La poussée soviétique :
Carte p.200 : Q.1 et 2).
1)Pacte de Varsovie = alliance militaire (p.390) en Europe ;
nombreux pays sous influence dans le 1/3 monde car elle profite de la faiblesse de l’occident et des Etats-Unis :
en Afrique : Leonid Brejnev fait ainsi appel aux Cubains pour lutter en Ethiopie (1974) ou dans l’ancien empire portugais (1975 : Mozambique et Angola) (doc.1 p.176.)
en Asie : soutient au Viêt-nam, notamment en 1979 quand les Vietnamiens interviennent pour faire cesser le génocide cambodgien perpétré par les Khmer Rouges. (lire résumé p.178)
en Amérique latine : Cuba, Nicaragua (Sandinistes p.172) + guérilla lancée par Cuba et « le Che » , doc.6 p.161. §B p.172.
2)Guérillas en Amq Latine, théorie des dominos en Asie du SE...

Doc.5 p.183 : à la fin des années 70, l’URSS dépasse les Etats-Unis pour l’armement conventionnel, mais aussi stratégique (nucléaire). En 1977, les Soviétiques installent en Europe des missiles SS20 (portée moyenne, de 4500 km) : c’est une menace ouverte sur l’Europe occidentale, alliée des Etats-Unis dans l’OTAN...

En décembre 1979, l’Armée Rouge intervient en Afghanistan : le régime communiste installé en 1978 est en effet menacé par des islamistes afghans (soutenus par Pakistan et Iran). Les occidentaux soutiendront cette résistance islamique afghane jusqu’au départ des troupes soviétiques en 1988.

B – le tournant des années 80 : « America is back ! »
Réaction dès le mandat de Jimmy Carter président démocrate, considéré comme faible et battu aux élections suivantes... Embargo sur les céréales en direction de l’URSS ; boycott des JO de Moscou de 1980...
Mais c’est surtout Ronald Reagan (bio p.398) qui incarne le retour d’une Amérique forte et volontaire, face à « l’Empire du mal » : 2 exemples de ce que l’on a appelé la « guerre fraîche »... =
Crise des fusées en Europe : doc.4 p.177 ; face aux SS20 des Soviétiques, les Américains installent des fusées Pershing dans certains pays de l’OTAN (RFA, RU, Italie, Belgique).
L’IDS : doc.3 p.177. la « Guerre des Etoiles » ou Initiative de Défense stratégique. C’est un bouclier anti-missiles au-dessus du territoire américain : les Etats-Unis seraient donc protégés et pas l’URSS en cas d’affrontement nucléaire... Ce projet ne sera pas réalisé, car coût faramineux ! Mais les Etats-Unis repassent devant dans la course aux armements et aux technologies. Avance scientifique et technologique = positif sur la croissance économique.

C – l’effondrement du bloc communiste (1989-1991)
Perestroïka et Glasnost : p.98.
Mikhaïl Gorbatchev est nommé Secrétaire général du PCUS en 1985 (à la mort de Tchernenko). Il constate que l’effort d’armement nuit à l’économie et à la consommation. Il lance alors la perestroika : la restructuration dans la transparence (glasnost).
Pour mener ses réformes à bien, il a besoin d’une détente dans les relations internationales : dès novembre 1985, il rencontre le président Reagan.
Doc.6 p. 177 et 1 p.166 : traité de Washington (8 décembre 1987) ; Q.1 et 2 p.177 doc.6
1)interdiction des engins nucléaires intermédiaires (seulement !), SS20 ou Pershing : c’est la fin de la course aux armements et la fin de la crise en Europe.
2)Le traité entérine la faiblesse de l’URSS (elle accepte de renoncer à la course aux armements qui l’épuise économiquement) et aboutit à un désarmement.
Traité de Paris : réduction des forces conventionnelles en Europe
START 1 : (Strategic Arms Reduction Talks) en juillet 1991 ; Réduction des armes stratégiques à longue portée ; START II est signé en 1993.

En 1988, Gorbatchev annonce le retrait des troupes soviétiques stationnées en Europe de l’est : cela sous-entend que l’URSS n’interviendra plus militairement dans les PECO (doctrine Brejnev).
Dès lors, les PECO se libèrent des régimes communiste, la Pologne en tête (élections libres en juin 1989).
Mai 89, la Hongrie ouvre le rideau de fer et sa frontière avec l’Autriche. Conséquence, de nombreux Allemands de l’est passent à l’ouest par cette ouverture ! La RDA dépassée ne peut que suivre : le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombe (doc.3 p.184), ouvrant la réunification effective le 3 octobre 1990.
En 1991, c’est la fin du Pacte de Varsovie : l’URSS a bien perdu la maîtrise sur les PECO

Carte 4 p.187 + doc.5 p.99 : la fin de l’URSS.
En 1990, les Pays Baltes puis la Russie elle-même, déclarent leur indépendance. Les communistes conservateurs tentent alors un coup d’Etat en août 1991, arrêté par Boris Eltsine, tout nouveau Président de la Fédération de Russie. Le 25 décembre, alors que les Présidents de Biélorussie, d’Ukraine et de Russie annoncent la création d’une CEI (p.186), Gorbatchev démissionne.

C’est donc la fin de la GF, mais pas la victoire des démocraties libérales : Cuba, la Chine, la Corée du n et le Viet-nam sont encore sous des régimes communistes (doc.3 p.191 : la tentative de révolte de 1989 en Chine échoue dans le sang...)

II – Un nouvel ordre mondial (1991 à nos jours).
A – Un nouveau rôle pour l’ONU ?

Dossier p.188/189. Lire résumé p.188 ; Q.2), 4), 5).
Q.2) En 1945, Afrique et Asie étaient peu représentées : 13/51 ; le monde est donc tout entier tourné vers la bipolarisation. Puis indépendances et décolonisation = le poids des Européens, Amq du N, + Aust et NZ passe du tiers au quart des membres (et encore, uniquement avec fin de l’URSS et de la Yougoslavie) ; PED : passent des 2/3 aux ¾ !
Q.4) Interventions : souvent forces d’interposition ou d’observation entre belligérants ; seulement 2 interventions militaires par coalitions internationales : en Corée (50-53, quand URSS boycottait le CdSécu) et en Irak (1991, après la GF). GF = blocage des institutions, sauf pour la création de deux Etats en Palestine (seule Israël a vu le jour pour l’instant) ; De Gaulle désigne l’ONU comme « le machin »...
Après 1991, nombreuses interventions en Afrique et au MO (dont en Irak), mais échecs nombreux ! : face aux génocides, au MO, règlement de la dette des pays pauvres, problèmes des réfugiés, de l’esclavage moderne... Il lui de nouveaux moyens pour faire appliquer ses principes généreux !
5) Le CdSécu a été créé en 1945 car les fondateurs avaient peur que les grandes puissances ne puissent se faire entendre. Ainsi, incohérences : les vaincus de 45 sont toujours absents alors qu’ils sont de grands puissances de nos jours.
Fonctionnement : un vote doit obtenir 9 voix, dont celle des 5 membres permanents (veto) sauf abstention ; l’ONU doit appliquer les décisions du CdSécu.

B – La montée du terrorisme :
Dossier p.194/195 ; lire résumé p.194. Q.1) à 4) + 7).
Q.1) Carlos :soutenu et financé par des groupes marxistes situés dans le bloc soviétique, notamment en ex-RDA.
Q.2) et 3) djihad = effort du croyant, terme qui a un sens assez général, mais qui pour eux devient celui de guerre sainte contre les Juifs et les Croisés, c'est à dire Israël , les Etats-Unis (selon contrôlés par le lobby juif) et tout l’Occident chrétien => fort sentiment d’antisémitisme, récupération de conflits du passé (les Croisades).
Q.4) Guerre civile en Algérie dans les années 90 : 100 000 victimes civiles... Nbeux attentats anti-occidentaux. La caricature dénonce le simplisme de l’Islamisme, ne connaissant que le Coran, qui hilare contemple l’attentat contre la culture occidentale chrétienne...
Q.7) les premières victimes de ces terrorismes sont les populations civiles, et notamment de nos jours les populations musulmanes !

C – Le monde depuis le 11 septembre... § A et B p.196
Les attentats du 11/09 ont frappé les Etats-Unis, cible privilégiée du terrorisme islamiste désormais.
Dès le lendemain, les Etats-Unis lancent un projet de lutte mondiale contre le terrorisme avec notamment un volet militaire très important. Moins d’un mois après les attentats, les Etats-Unis attaquent l’Afghanistan tenue par les islamistes Talibans.
Mais les Etats-Unis s’isolent quand en mars 2003 ils attaquent l’Irak qu’ils occupent depuis à la tête d’une coalition internationale non cautionnée par l’ONU et de plus en plus réduite...
Mais comment lutter contre ce terrorisme ? doc.7 p.197
La seule solution militaire ne renforce-t-elle pas au contraire l’anti-américanisme, même chez les alliés des Etats-Unis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial   Lun 11 Mai - 17:40

Histoire : « Le problème du Proche-Orient. »

I – Les origines du conflit :
Dossier pages 110-111. Lire résumé p.110.
Q.2) Promesses : Mac-Mahon est en Egypte et promet aux Arabes un royaume libre s’ils se soulèvent contre l’occupant Ottoman. Mais il n’est pas fait mention de la Palestine...
Déclaration Balfour (1917) : formulation floue (« foyer national » ?) mais idée d’un Etat juif en Palestine envisagée.
Incompatibilité ! => aucune des deux promesses ne sera donc tenue... : pas de grand royaume arabe, mais des mandats (p.142) britanniques (Irak, Transjordanie, Palestine) et français (Syrie et Liban). Les Britanniques présents en Palestine freinent alors l’immigration juive devant l’hostilité croissante des Arabes de Palestine.
Q.4) C’est le 5e et dernier point du Protocole d’Alexandrie (oct 44) rédigé par les représentants des pays arabes et qui fonde la Ligue Arabe (1er point).
Position : arrêt de l’immigration juive, indépendance d’une Palestine arabe, refus de la création d’un Etat juif pour accueillir les Juifs rescapés des camps.
Q.5) Arrivée de l’Exodus à Haïfa le 18 juillet 1947, après avoir été arraisonné par la Royal Navy. Souvenir de l’exode des Juifs hors d’Egypte sous la direction de Moïse.
Indignation internationale : on ramène ces immigrants en Allemagne, théâtre de leur souffrance, après une traversée pénible sur un navire délabré...
Cette affaire jouera un grand rôle car elle a ému aussi les membres de l’ONU chargés de concevoir un plan de partage entre un Etat juif et un Etat arabe... ce à quoi les Anglais n’étaient pas parvenus.

II – Création d’Israël et conflits armés (1948-1973)
A – Création d’Israël (14 mai 48 )
Doc.1 et 2 p.112-113.
David Ben Gourion est debout devant le portrait de Theodor Herzl, fondateur du Sionisme politique. Discours la veille du jour fixé par les Britanniques pour l’évacuation de la Palestine. Ce texte reprend les arguments en faveur de la création d’Israël : origines bibliques, rappel du sionisme, déclaration Balfour, la Shoah, l’action de l’ONU.
Plan de l’ONU : 3 territoires. Mais les pays arabes veulent attaquer dès la date retenue... et sont même divisés entre eux (Jordanie veut s’emparer de la Cisjordanie).
Première guerre israélo-arabe : mai 1948/mars 1949. Israël gagne 40% de territoire : Jérusalem ouest seulement (Est aux Arabes). Mais aucun Etat palestinien ! Egypte et Jordanie s’emparent des territoires restant ! Des milliers de réfugiés palestiniens s’installent dans les pays voisins (600 000 en Jordanie).

B – La guerre des six jours (5 au 11 juin 1967) et la situation des Palestiniens
Doc.3 p.113 : les occupations israéliennes
Guerre préventive : Egypte, Syrie et Jordanie massaient des troupes sur leurs frontières, signaient des accords... Israël déclenche donc les hostilités. Guerre éclair : Israël s’empare de l’est de Jérusalem, de la Cisjordanie, du plateau du Golan, de l’immense péninsule du Sinaï.

Doc.4 et 5 p.113 : les Palestiniens.
Q.1) Ce sont deux chartes adoptées par l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine, née en 1964) en 1964 et 1968. Entre ces deux dates s’est déroulée la guerre des Six jours (1967) : cela explique le changement de ton entre les deux textes...
Q.2) L’OLP veut rendre la Palestine aux Palestiniens et s’oppose à l’existence d’Israël.
Q.3) et 4) Charte de 1968 beaucoup plus dure : la souveraineté sur la Palestine est affirmée, existence d’Israël niée, lutte armée et terrorisme sont indiqués comme moyens principaux de lutte. (Cette charte est restée en vigueur jusqu’aux négociations de 1988 et la proclamation d’un Etat palestinien).
Doc.5 : désormais, ce sont les Palestiniens qui forment « un peuple sans terre » et non plus les Juifs... Nombre de réfugiés (HCR) : 1,35M après 1967, dont près de 600 000 en Jordanie. C’est parmi eux que se développe la résistance palestinienne, surtout dans la bande de Gaza (voir doc.2 pour localisation). Mouvements de résistance : OLP, Fatha de Yasser Arafat, le FPLP (Front Pour la Libération de la Palestine) => le roi de Jordanie s’inquiète de ces mouvements et lance son armée contre eux en 1970, c’est le « septembre noir »... Les plus radicaux partent alors au Liban et se lancent dans des attaques terroristes internationales (avions détournés, JO de Munich en 72...).

C – La guerre de Kippour (6 au 25 octobre 1973)
Doc.1 à 4 p.168/169
Q.1) L’offensive égyptienne a d’abord été un succès : Israël n’avait pas prévu l’offensive et cela aurait pu amener la défaite, donc la disparition d’Israël. C’est une guerre sur deux fronts (plus difficile à mener).
Q.2) Atouts : un glacis défensif, le Sinaï occupé depuis 1967 ; Syriens et Egyptiens, armés par les Soviétiques, sont plus faibles militairement ; soutien des Etats-Unis (armes et matériel)
Q.3) Arme du pétrole (rappel) : augmentation du prix du pétrole et embargo vers alliés d’Israël.

III – Echecs des tentatives de paix...
A - Espoir, guerre et attentats (1974-1987) : lire manuel pages 170-171.

L’espoir vient de l’Egypte :
C’est le premier Etat arabe à reconnaître l’existence d’Israël et à signer un accord de paix (pas un simple cesser le feu !) avec lui, sous l’égide des Etats-Unis du Pst Carter. Ce sont les accords de Camp David du 17 septembre 1978 : doc.1 p.170, entre Sadate (Egypte), Carter (Etats-Unis) et Begin (Israël).

Intervention au Liban (1982)
Doc.2 p.170 : Indépendance en 1943, Etat paisible divisé entre musulmans et chrétiens, centre financier du Moyen-orient.
Facteurs d’instabilité : la Syrie voisine qui rêve d’une grande Syrie ; camps de réfugiés palestiniens -> 1975 = guerre civile entre musulmans soutenus par Syriens et chrétiens soutenus mollement par Europe, Etats-Unis et Israël.
Intervention israélienne dans le sud Liban pour « sécuriser la zone » : en 1982, mais aussi en 2006. Le sud Liban fut occupé jusqu’en 1999.

Les attentats :
Nombreux attentats meurtriers par l’OLP, comme celui des JO de 1972 à Munich.
Doc.6 p.171 : « Intifada » = guerre des pierres ; déclenchement en 1987 dans les territoires occupés de Cisjordanie ou de Gaza. L’idée est d’émouvoir l’opinion internationale, image du faible combattant le fort, avec les bavures inévitables...

B - Nouveaux pourparlers et seconde intifada (§C p.192)
Doc.2 p.192 : Septembre 1993 : accords d’Oslo signés à Washington en présence de Clinton (Etats-Unis), Arafat (Autorité Palestinienne) et Rabin (Israël). Immense espoir dans le monde entier : accord de paix israélo-palestinien ! Création de l’Autorité palestinienne, peut-être un jour un Etat palestinien.
Bande de Gaza évacuée en 2005, ainsi qu’une partie de la Cisjordanie : décision unilatérale israélienne !

Mais en septembre 2000, une seconde intifada débute : le cycle attentat – représailles - nouvel attentat recommence...

Doc.5 p.193 : le Hamas, premier ministre Ismaïl Haniyeh. Mouvement palestinien fortement teinté d’islamisme intégriste (différent du Fatah d’Arafat et d’Abbas, mouvement non religieux majoritaire dans l’OLP), opposé à l’existence d’un Etat juif. Ce mouvement a remporté les élections législatives en 2006 : en 2007, la Palestine sombre dans la guerre civile !
Intervention militaire Israélienne à Gaza en décembre 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial   Mar 12 Mai - 22:23

Définir et réfléchir autour d’un thème qui est
autant une notion qu’un état géopolitique, « l’après Guerre froide ».
La formulation interrogative de l’intitulé interroge le sujet en son
centre : ordre ou désordre ?


Histoire – Toutes séries

L’après 1991, un nouvel ordre international ?


Définir et réfléchir autour d’un
thème qui est autant une notion qu’un état
géopolitique, « l’après Guerre
froide ». La formulation interrogative de
l’intitulé interroge le sujet en son centre : ordre
ou désordre ?
Une approche plus thématique que chronologique : à
l’exception du 11 septembre, il n’existe pas de rupture
nettes sur ces 15-20 dernières années.
Introduction


La chute de l’URSS (décembre 1991) et la fin de la Guerre
froide qui lui est concomitante laissent une alternative :
- une domination sans partage des E-U devenus les « gendarmes du monde »
- une reprise en main des questions internationales par l’ONU
I – De nouveaux rapports de force ?


1- La chute du mur
* La mise en place de la perestroïka en URSS intègre les
aspirations de liberté des démocraties populaires ;
la faillite du communisme les rapprochent du système
capitaliste. Mécaniquement les pays d’Europe de
l’Est rejoignent l’Union Européenne et l’OTAN
* 3 exceptions notables : Cuba, la Corée du Nord et la Chine
2- Le leadership américain
* Après l’effondrement de l’URSS, le capitalisme
devient le modèle à imiter. Il
s’affirme à travers la création (Organisation
Mondiale du Commerce) ou le renforcement (Fonds Monétaire
International) d’organismes impactant le système monde
* L’engagement pour la paix est son corollaire : la doctrine
de l’enlargement de Bill Clinton (multiples tentatives de trouver
une solution au conflit Israélo-palestinien)
3- Les ambitions de l’Europe et de la Chine
* L’UE se dote d’une monnaie unique et d’une
constitution politique (Traité de Maastricht en 1993) pour
pouvoir peser sur les équilibres internationaux
* Chine et Inde, 40 % de la population mondiale et forte croissance économique
II – Vers une normalisation des équilibres mondiaux ?


1- Le nouveau rôle de l’ONU
L’ONU enfin libre d’assurer et de garantir le respect des droits de l’Homme et la paix dans le monde ?
2- L’ONU et les conflits internationaux de l’après Guerre froide
L’intervention d’une coalition internationale pendant la
1ère guerre du Golfe (1991) et la guerre en Yougoslavie (accords
de Dayton en 1995) sous l’égide de l’ONU ne sont pas
moins dictées par les Etats-Unis
3- L’ONU toujours confinée à l’état de tribune des malheurs du monde
Développement durable et réchauffement climatique
(Accords de Kyoto en 1997) semblent constituer les principaux dossiers
sur lesquels l’initiative de l’ONU est tangible…
seuls dossiers que les E-U refusent de parapher !
III – L’ordre mondial menacé ?


1- Des conflits incessants
* La question israélo-palestinienne dans l’impasse
* Les jeux de convoitises internes et externes plongent l’Afrique
dans le chaos (génocide Rwandais de 1993, instabilité
somalienne, etc.)
* La poudrière des Balkans (guerre du Kosovo dans les années 90)
2- La montée de la terreur
* Le terrorisme, nouvelle forme d’instabilité, trouve son
accomplissement dans l’épisode du 11 septembre 2001
* La guerre contre le terrorisme devient la nouvelle idéologie politique des Etats
3- Le manichéisme de l’administration Bush
* Une croisade contre l’ « axe du mal »
* Invasion de l’Afghanistan (2002) puis de l’Irak (2003)
* Pressions et intimidations contre la Corée du Nord et l’Iran
Conclusion


L’élection de Barak Obama (novembre 2008) constitue-t-elle
une nouvelle chance pour la normalisation des équilibres
géopolitiques dans le monde ?

Marc Sagot

http://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/l-apres-1991-un-nouvel-ordre-international-0823.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partie 1, Chap 4 : la recherche d'un nouvel ordre mondial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif
» Nouvel Ordre Mondial de Dieu
» Nouvel Ordre Mondial : les responsables de la crise économique
» Accèlere-t-on la création du Nouvel Ordre Mondial?
» Un nouvel Ordre Mondial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cahier de texte M.Scheider :: Histoire-
Sauter vers: