Cahier de texte M.Scheider

Voici le cahier de texte des classes de M.Scheider, en Histoire et Géographie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.   Lun 6 Avr - 17:51

Chapitre 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.

Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Europe_rh%C3%A9nane

I – L’espace rhénan : au cœur de l’Union Européenne.
A – Le fleuve et son bassin : dossier pages 170-171
Lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhin
Q.1) p.171 : Source : Alpes suisses , St-Gothard. Il traverse le lac de Constance et se dirige vers Bâle. Puis il s’oriente au nord et devient la frontière franco-allemande entre Vosges et Forêt-Noire. Il traverse ensuite la région industrielle Ruhr (région) pour enfin entrer dans la grande plaine du nord : en Hollande, il se divise en plusieurs bras formant ainsi un delta.
Son lit traverse ou longe six pays : la Suisse, le Liechtenstein, l'Autriche, l'Allemagne, la France et les Pays-Bas.
Fiche technique p.171 : Longueur totale = 1325 km, la plupart navigables (883 km).
Affluants principaux : le Neckar, la Ruhr , le Main et la Moselle ; on inclut donc dans cet espace la Belgique et le Luxembourg -> bassin de 185 000 km2, avec 80 M d’individus, au cœur de la Mégalopole européenne (voir schéma 5)

B – Urbanisation et métropolisation de cet espace :
Q.2) p.171 : densités maxi et mini indiquées dans la FT p.171. Densité forte : environ 100 hab/km2 de manière continue. Réseau urbain linéaire, jalonnant le fleuve, avec des villes souvent supérieures à 1M d’hab.
Q.4) Ce fleuve est le cœur de la dorsale européenne, la mégalopole : cet espace existe depuis l’Antiquité et le Moyen-âge, sillonné de routes, jalonné de carrefours ; il concentre production et échanges économiques les plus importants. Lien entre les Flandres (Bruges et Anvers) et l’Italie du nord dès le Mage, les principaux foyers économiques de l’époque et de la Renaissance. Contact entre Méditerranée et grandes voies maritimes de la Baltique, puis ouverture sur l’Atlantique aux 17e/18e s.
Aujourd'hui, cette mégalopole compte environ 70 millions d'habitants sur 1500–1700 km de long. (Europe rhénane = 100 M d'hab)

Espace rhénan multipolaire : Le terme de métropolisation désigne un mouvement accentué de
concentration de population, d’activités économiques et donc de
richesses dans les principales aires urbaines.
Espace jalonné de villes -> de Rotterdam à Zurich = villes moyennes en nombre d’habitants dans zones de fortes densités : aucune de ces métropoles n’a pu prendre la première place : les métropoles globales de l’Europe se localisent donc en dehors de l’Europe rhénane (Londres et Paris) ; mais métropolisation importante grâce à des complémentarités dans le cadre de...
...conurbations : dans l’ouest de l’Allemagne = (voir schéma 4)
- La conurbation Rhin-Ruhr (avec Cologne, Düsseldorf et les villes de la Ruhr), la plus importante par sa taille (plus de 10 millions d’habitants),
- La conurbation du Rhin-Main (2,7 millions d’habitants), comprenant Francfort (finances) ;
- La conurbation du Rhin-Neckar (2,3 millions d’habitants), avec Mannheim (administration politique) et Stuttgart.

Métropoles internationales avec certaines qui accueillent des institutions européennes :
- La Commission européenne à Bruxelles
- Le Parlement européen : à Strasbourg pour réunions plénières; à Bruxelles pour commissions; Luxembourg pour son secrétariat général
- La Cour de justice des communautés européennes : Luxembourg
- La Banque centrale européenne : Francfort-sur-le-Main

Inconvénient : absence d’une ville-phare, une ville mondiale (Londres et Paris attirent le Tertiaire supérieur : 40% du total européen des sièges sociaux à elles seules)

II – Un espace de transports
A) Un chapelet de ports fluviaux.
Doc.1 p.177 : Une quinzaine de ports dont le trafic est supérieur à 3 millions de tonnes.
Le trafic du Rhin qui est de 324 Mt à la frontière entre l’Allemagne et les Pays-Bas, diminue vers l’amont du fleuve. Il est très important jusqu’à Duisbourg, port de la Ruhr et premier port fluvial d’Europe (100 Mt). À Bâle, porte d’entrée de la Suisse, le trafic est de 26 Mt. Depuis 1959, les péniches au gabarit européen (c’est-à-dire supérieures à 1 500 t) peuvent y parvenir. Les autres ports principaux du Rhin sont Cologne, Mannheim et Strasbourg.
Duisbourg : premier port fluvial mondial (doc.1 p.171), trafic supérieur à 100 millions de tonnes, 2000 bateaux par an, un vaste complexe industrialo-portuaire.
Strasbourg, Mulhouse, Colmar = façade rhénane française
Bâle est la porte maritime de la Suisse, et un important point de rupture de charge puisque c’est le terminus de la voie navigable

Rhin = 1ere voie fluviale au monde (voir schéma 2) qui inclue ses affluents (Meuse, Moselle, Main et Neckar). France = impasse fluviale (abandon en 1997 du projet d’un canal Rhin-Rhône)
Ouverture vers les PECO et Berlin depuis 1989 : canal Mittelland et canal Main-Danube.
Lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mittellandkanal

De grands nœuds logistiques : Duisbourg, hub logistique d’envergure européenne, mais aussi Francfort et Cologne, ou Bâle (p.181 en légende = carrefours rhénans) qui ont la même fonction.

La voie fluviale est très fréquentée :
Convois poussés de 4 à 6 barges (capacité équivalant à environ 1000 poids lourds) 324 millions de tonnes en 2001. Produits de l’industrie lourde (produits pétroliers, métallurgiques) et autres pondéreux, matériaux de construction notamment (sables, graviers…)
Modernisation des techniques de transport et gains d’efficacité : Conteneurisation. (voir doc.2 p.179 : vue aérienne de Rotterdam et du port de conteneurs). Plus de quarante terminaux à conteneurs dans le bassin rhénan
Transport des véhicules (transroulage ou roll-on / roll-off)


B) Des capacités de circulation multimodales
Un axe de transports terrestres sans équivalent dans le monde : doc.1, 2 et 3 p.185.
- Voies d’eau (voir ci-dessus)
- Equipement autoroutier : Les nombreuses autoroutes sont menacées de saturation. Congestion aux abords des villes ; 25000 camions/jour sur les tronçons les plus fréquentés des autoroutes rhénanes (contre 3000 en moyenne dans l’ensemble de l’UE) ;Taxation des poids lourds au Km sur les autoroutes allemandes avec un repérage GPS
- Voies de chemin de fer (réseau TGV Thalis Paris, TGV Est désormais, Bruxelles, Amsterdam ou Cologne et réseau ICE en Allemagne) ; La Suisse creuse de nouveaux tunnels vers l’Italie vers Milan, sous le Simplon (2006) et sous le Saint-Gothard (2012) pour le ferroutage (circulation des semi-remorques sur les trains)
Ferroutage aussi entre la Ruhr et Rotterdam : le Rhin d’Acier
- Lignes à haute tension
- Oléoducs et gazoducs
- Réseaux télématiques (Lien internet ultrarapide direct entre les EUA et les Pays Bas)
- Le fret aérien s’accroît :
Les aéroports de Francfort et d’Amsterdam sont les 3ème et 4ème en Europe après Londres et Paris et complètent ce dispositif.
Francfort : troisième rang des aéroports européens, premier pour le fret

III – L’organisation de cet espace rhénan
A - Le Rhin inférieur :
Ce sont les parages alpins jusqu’à la conurbation Rhin-Neckar. Ils permettent l’accès à la plaine du Pô, principale région économique italienne (Milan et Turin) et son port, Gènes (voir schéma 5).
Autre connexion possible avec la vallée du Rhône et son débouché marseillais (voir carte p.181)

C’est une région dynamique : l’Allemagne du Sud-ouest et ce Rhin inférieur = attraction récente d’activités (héliotropisme allemand), avec tourisme et agriculture moderne. Développement des NTIC.
- Stuttgart = grande ville tertiaire (Les activités de hautes technologies sont aussi représentées :
les sièges européens de Hewlett-Packard et IBM s'y trouvent) et secondaire (automobiles), avec Bosch, Porsche ou Mercedes.
- Munich = ville industrielle et technopole (Siemens)
- Francfort = capitale financière allemande et européenne (BCE)
- Zurich = capitale financière de la Suisse

B - Le Rhin moyen :
Ruhr, la Sarre, la Lorraine, la Wallonie et le Nord-Pas-de-Calais: ce sont des régions industrielles anciennes, au cœur de la RI (sidérurgie, mines, industries mécaniques...). Nombreuses villes industrielles, conurbations allemandes.
Mais espaces en crise et en reconversion : nombreuses friches industrielles.

C - Les estuaires et leur arrière-pays :
La conurbation de la Randstad Holland, avec Amsterdam, Utrecht, Rotterdam et La Haye. (voir schéma 5 + doc.1 p.174)
Plus de 7 millions d’habitants soit 40 % de la population des Pays-Bas répartis sur 3 provinces)
Conurbation originale, en forme d’anneau, avec son cœur vert, élaborée autour des agglomérations de La Haye (siège du gouvernement), d’Amsterdam (capitale officielle), de Rotterdam (capitale économique, 1er port européen) et d’Utrecht (ville étudiante).

Réseau urbain belge : La conurbation de Bruxelles-Anvers-Gand (4,4 millions d’habitants) avec surtout Anvers (villes industrialo-portuaires), et Bruxelles (capitale belge et européenne)

La façade maritime : l’ouverture sur le monde et la mondialisation (schémas 3 et 6, doc.2 p.175), le « Northern Range ».
Une ouverture sur la plus importante façade maritime de l’Europe
La mer du Nord est la plus fréquentée du monde. Deux grands ports dominent cet espace : Rotterdam aux Pays-Bas et Anvers en Belgique.
L’hinterland (p.176) de Rotterdam et d’Anvers est plus vaste que l’Europe rhénane et Rotterdam est véritablement la porte de l’Europe (Europoort). Les ports du Benelux sont des centres de distribution d’entreprises américaines et asiatiques et les têtes de pont de la distribution de leurs produits en Europe.
L’interface maritime la plus active au monde
800 millions de tonnes de marchandises transbordées chaque année. Cette façade, appelée « Range nord européen » s’étend du Havre à Hambourg mais les grands ports belges et néerlandais en constituent la partie la plus active et la plus dynamique.

Rotterdam (doc.1 p.178) :
328 millions de tonnes de trafic en 2003 est le premier port du monde en concurrence avec Singapour. Le port a traité, en 2008, 420 millions de tonnes de marchandises soit 2.7% de plus qu'en 2007.
Importations de pétrole : 40 % de son activité (ce produit explique le déséquilibre entre les entrées et les sorties)
Un hinterland immense de 380 millions de consommateurs européens
Hub de redistribution vers les autres ports européens

Anvers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Port_d%27Anvers
Port de fond d’estuaire de l’Escaut, 1er port chimique en Europe.
Second port maritime européen avec un trafic de 135 millions de tonnes
Son dynamisme doit beaucoup à son développement industriel (chimie et automobile surtout) ; présence de BASF.

Carte de synthèse pages 180-181 : à réaliser sur le fond de carte distribué.
Un espace ouvert se caractérise par une interface, c’est-à-dire une ligne de contact entre deux ensembles spatiaux, par laquelle s’interpénètrent les réseaux d’échanges.
Complément de la légende :
Axe majeur : le couloir rhénan = large ruban vert
Ouverture maritime majeure = flèche à double sens bleue
Ouverture continentale = flèche à double sens marron
Métropole importante = point rouge
Carrés bleus de taille variable = port maritime
Lignes en tirets : frontières entre Etats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.   Mar 7 Avr - 15:55

Tentative de transfert de carte : celle du site Wikipedia



Je tente prochainement la mise en place d'autres cartes...



Dernière édition par Admin le Ven 12 Fév - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.   Mar 12 Mai - 22:28

Un tel sujet doit être l’occasion de rassembler vos
connaissances générales sur l’espace européen en essayant de mettre en
valeur ses forces et ses faiblesses.


Géographie – Toutes séries
Union européenne, une des aires de puissance mondiales


Un tel sujet doit être l’occasion de rassembler vos
connaissances générales sur l’espace
européen en essayant de mettre en valeur ses forces et ses
faiblesses.
Introduction


Rappeler que l’UE (Union Européenne) est un espace en
constante évolution et le 2ème centre d’impulsion
de l’économie mondiale. Il faut s’interroger sur la
manière dont s’exerce dans le monde cette puissance
européenne (aspects et attributs).
I – Tableau de la puissance de l’Union Européenne


1- Un espace majeur de production : la première industrie du monde
- 40% de la production mondiale (1/3 des actifs et 1/3 du PNB global)
- Au 1er rang pour la chimie, matériel de transport,
métallurgie, électronique et construction
électrique, industries de l’environnement et
l’ingénierie.
- Succès des entreprises industrielles coopératives : Airbus, Ariane Espace, etc.
- Agriculture grande exportatrice rivale des E-U
2- La première puissance commerciale du monde (40%)
- Domination des échanges intra européens autour de
l’Allemagne (2ème exportateur mondial) puis de la France
et de l’Italie
- Balance commerciale largement excédentaire (importe moins de matières 1ères)
- Un marché intérieur de 455 millions de consommateurs et
la construction européenne (Marché commun en 1957, zone
euro et espace Schengen en 1985 et qui depuis 2007 concerne 25 pays et
400 millions d’habitants)
- Rivalités avec les E-U et la concurrence avec les produits
manufacturés des pays en développement, notamment
d’Asie, ne cesse de s’accroître (70% des importations)
II – Atouts et faiblesses


1- Le poids de l’héritage
- Berceau de l’industrialisation (révolutions industrielles et des transports au 19ème s.)
- L’effet du vieillissement depuis 1945 (reconversion industrielle des pays noirs)
- Un projet européen récent (depuis 1957) relancé depuis la fin de la Guerre Froide
2- Le projet européen :
- Lenteur d’un processus (intégration des anciennes
démocraties populaires, gestion à 25 pays toujours plus
complexe, volonté politique et nationalisme des peuples
européens souvent antagonistes)
- 1ère Puissance commerciale (zone Euro) et grande puissance agricole et industrielle
3- La diversité : une richesse et un frein
- Géographique : une très riche gamme de climats et
milieux favorables à une production agricole mais des
difficultés à intégrer les marges de l’Europe
- Diversité culturelle et linguistique (Programme Erasmus illustre la volonté de la dépasser)
III – Les contrastes de l’espace européen


1- Dorsale européenne
* Centre de commandement pluridimensionnel
- Cœur de l’Europe concentrant les espaces les plus
peuplés, les plus urbanisés et les plus
développés (industries, services, réseaux de
transports et de communication, …)
- Espace qui intègre et commande les zones périphériques directes
* Autour de 4 pôles majeurs (par ordre d’importance) :
- L’axe rhénan (du Rhin moyen aux Pays Bas)
- Ile de France rattachée à l’axe Rhénan par un dense réseau de transports
- Londres rattachée au continent par le tunnel sous la Manche
- L’Italie du Nord rattaché au reste de la dorsale par le tunnel du Mont Blanc
2- Les « périphéries intégrées »
* Pays bénéficiant du soutien financier de l’UE,
riches en main d’œuvre et situés dans les zones
à fort ensoleillement (Portugal, Espagne, Italie et ouest
de la France) :
- Développement d’industries d’assemblage
- Cœur de l’agriculture européenne (2ème du monde)
3- Des espaces en retrait
* Des zones en retard
- L’ancienne Europe de l’Est dont la reconversion
économique est longue et coûteuse mais dont la main
d’œuvre est un élément sur lequel elle peut
s’appuyer à l’avenir
- Investissements de l’Allemagne et aide l’UE
* Les marges géographiques dans l’impasse
- Italie du Sud et Grèce (émeutes de décembre 2008, symptôme d’un malaise)
- Ecosse et une partie de l’Irlande (vielles régions industrielles en déshérences)
- Espaces vides (Massif central, nord de la Scandinavie, etc.)
Conclusion


Le pari de l’Europe à 30 et son adaptabilité aux
contraintes du développement durable constituent les clés
de l’avenir sur la scène mondiale (pouvoir proposer une
alternative à la production en masse des pays à bassins
de main d’œuvre)

Marc Sagot

http://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/union-europeenne-une-des-aires-de-puissance-mondiales-0837.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chap 6 : L’Europe rhénane, cœur de l’Europe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commune altitude plus faible en Europe
» Les Scouts d'Europe et Summorum Pontificum
» Une armée redoutable envahira l'Europe qui deviendra très pauvre !
» Aide pour trouver une carte des forêts en Europe
» La Brévine, Suisse, endroit le plus froid d'Europe occidentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cahier de texte M.Scheider :: Géographie-
Sauter vers: