Cahier de texte M.Scheider

Voici le cahier de texte des classes de M.Scheider, en Histoire et Géographie.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chap 4, la Façade atlantique de l'Amérique du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 465
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Chap 4, la Façade atlantique de l'Amérique du Nord   Dim 5 Avr - 16:03

Chapitre 4 : « La façade atlantique de l’Amérique du Nord »

Introduction : qu’est-ce qu’une façade maritime ?
Définition p.100 insuffisante = espace géographique d’intenses relations qui inclut le littoral, l’avant-pays (le grand large océanique) et l’arrière-pays continental (hinterland : approvisionné par les ports et fournit marchandises expédiées).

Diversité physique et humaine de la façade atlantique : description rapide, pages 126/127 ; Q.2) et 3).
8 000 km de long depuis l’embouchure du St.-Laurent jusqu’à la péninsule du Yucatan.
Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fleuve_Saint-Laurent

Espace de contrastes : FT p.127 = les Etats de cette façade, regroupés dans l’Accord de libre échange d’Amérique du Nord ALENA, sont très divers quant aux nombres d’habitants, à la surface de leurs territoires, mais surtout à leur développement : le Mexique est un PED alors que le Canada et les États-Unis sont des PA.
Doc.1 et 2 p.126 = variété climatique (continental -> tropical), diversité du relief et des ressources naturels = nombreux atouts bien mis en valeur par une population urbaine et métropolitaine qui s’est « littoralisée » (littoralisation = définition p.132, lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Littoralisation
métropolisation : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tropolisation).

Q.2) histoire : vagues d’immigrations essentiellement européennes, avec esclavagisme (population noire dans le vieux sud des Etats-Unis ) ; colonisation espagnole plus au sud. Présence de ces minorités plus forte dans le sud des Etats-Unis, dans la Sun Belt (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Belt).

Q.3) – dynamique de l’attraction de la puissance continentale = flux migratoires externes (Amq latine et Asie vers Etats-Unis ; Europe vers Canada) de populations qualifiées (Brain drain) ou peu qualifiées.
dynamique métropolitaine = populations des régions peu denses du nord du Canada vont se concentrer vers zones métropolitaines nord-américaines. (Toronto, Montréal, et New York et sa Mégalopolis)
migrations internes au Mexique = concentration à proximité de la frontière
délocalisations vers la Sun Belt et attraction de populations (actives ou retraitées comme en Floride)

La façade nord-américaine a été la porte d’entrée des Européens sur ce continent. Depuis, cet espace est devenu un espace de peuplement avec plusieurs foyers (doc.3 p.127) : Mexique central, mégalopole du NE et des Grands Lacs. C’est une interface (zone de contact entre deux ensembles géographiques ; souvent synonyme d’enrichissement mutuel par d’intenses relations de toutes natures ; lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Interface_en_g%C3%A9ographie) entre l’un des principaux pôles de la Triade et le reste du monde (atlantique = 1er espace commercial maritime jusqu’en 2000).

I – Les grands ensembles de la façade atlantique : §B p.128.
A) Le Nord-est atlantique :
Deux espaces économiques dynamiques : l’axe laurentien relié aux Grands Lacs, et la Mégalopolis
L’axe laurentien (axe du St.-Laurent, autrement désigné par Main Street : http://fr.wikipedia.org/wiki/Main_Street_America ) : 2 métropoles dominent et polarisent cet espace, Montréal et Toronto (doc.3 p.129). Toronto est la capitale économique du Canada (capitale politique = Ottawa). Montréal est aussi une grande métropole économique dont les activités s’appuient sur 4 universités (1ere concentration d’étudiants d’Amq du N).
L’axe laurentien est aussi appelé Main Street : il part de Windsor (en face de la ville de Détroit) et va jusqu’à Québec en passant par Toronto et Montréal ; c’est le principal corridor urbain canadien. Grâce au St.-Laurent, ces villes sont en contact avec l’océan et la navigation hauturière (haute mer) ; dynamisme vient aussi de l’interface transfrontalier des Grands Lacs : Windsor sous-traite pour Chrysler installé à Détroit ; nombreuses séries américaines tournées au Canada (salaires plus faibles, législation sur le temps de tournage différente...)

La mégalopolis est la principale concentration urbaine de l’Amérique du nord.
5 mégapoles (Boston, NY, Philadelphie, Baltimore et Washington) dont une métropole mondiale et une capitale politique.
Un des premiers espaces de production au monde : la Manufacturing belt, en crise dans les années 70, mais qui se revitalise actuellement et demeure la 1ere région économique d’Amq du Nord. Relocalisations dans cet espace vers des fonctions de tertiaire supérieur, sièges sociaux, fonctions de commandement...
Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Manufacturing_Belt
La Manufacturing Belt s'étend de Chicago jusqu'aux côtes atlantiques et longe les Grands Lacs ainsi que la frontière canadienne, et couvre une partie du nord-est des États-Unis.

B )Les régions du Sud-est des Etats-Unis :
- La Floride : interface entre Etats-Unis et espace Caraïbes / Amq du Sud. Miami (5,4 millions d’habitants) en est la principale métropole, second centre financier des Etats-Unis. Carte p.129 parle d’interface multimodale (p.100, NPC) : plate-forme aéroportuaire importante liée à l’activité touristique de cette zone ; grande région agricole (productions commerciales, agrumes, légumes, fruits...) ; développement de la fonction résidentielle pour un public croissant de retraités.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Floride

Le vieux sud ou Métrolina : http://fr.wikipedia.org/wiki/Metrolina
ligne de villes industrielles allant de Richmond au nord à Atlanta au sud, marquées par leur passé esclavagiste, puis ségrégationniste et enfin par la pauvreté des petits exploitants agricoles. Le littoral de cette région est peu développé et moins densément peuplé : c’est donc à l’intérieur que l’on trouve un espace dynamique (en rose sur la carte p.129).
Metrolina est un chapelet de villes industrielles dynamiques entre
Atlanta et Raleigh, Raleigh où s'est développé le Research Triangle
Park
(45000 emplois de trés haute technologie, deuxième centre de
recherche derrière la Silicon Valley).
Atlanta est la métropole qui polarise cet espace qui attire les délocalisations et les investisseurs venus du Nord des Etats-Unis (défiscalisation pour les uns, peu de tradition syndicale...). http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlanta

C)Les régions du Golfe du Mexique :
Littoral des Etats-Unis : espace phare de la Sun belt. http://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Belt
Nombreuses délocalisations dans cette zone (aéronautique, industries de pointe ou High Tech). héliotropisme des activités donc, mais aussi des hommes : tourisme, retraités vivant dans des gated communities. Grand rôle de l’activité pétrolière, souvent menacée par des ouragans comme en 2005. Rôle moteur de grandes métropoles : Dallas, Houston, La Nouvelle Orléans.
Les industries de haute technologie (aérospatiale, aéronautique,
informatique, biotechnologie ...) se sont rapidement développées. La plupart des sièges sociaux des grandes firmes informatiques se trouvent dans la Sun Belt, par exemple Texas Instruments à Dallas. La NASA a ses centres de décision en Californie, au Texas (Houston) et en Floride (Cap Kennedy).

Frontière mexaméricaine : économie frontalière fondée sur les maquiladoras (= partie mexicaine des twin plants, orientées vers la production bon marché : doc.3 p.133). http://fr.wikipedia.org/wiki/Maquiladoras
Ces activités sont en concurrence avec les délocalisations vers l’Asie, mais également en direction de l’Amq centrale.
Diffusion vers le centre et le sud du Mexique : doc.1 p.133. Saturation des pôles urbains et industriels de la zone frontalière -> essaimage plus au sud. Péninsule du Yucatán très propice à ces délocalisations : en face des Etats-Unis, à 1h3O de Miami ; zone également très touristique.

Littoral mexicain : activités touristiques (balnéaire ou culturel : comme Cancun, vestiges précolombiens...), pétrolières et industrielles. Cependant, espace pauvre : PED.
Difficultés posées par proximité des Etats-Unis : 1 M de latinos sont refoulés chaque année le long de la frontière, mais immigration clandestine forte (surtout en période de récoltes côté Etats-Unis ou en période de croissance économique). Or, ces immigrés sont parfois régularisés, ce qui leur permet de faire venir leur famille. 1/3 des immigrés sont qualifiés et souvent travaillent dur pour accéder au rêve américain : c’est profitable aux entreprises de HT, mais c’est autant de personnel qualifié de perdu pour le Mexique...

II – Quels flux traversent cet espace ? (Réalisation d’un Schéma)
1.Les flux humains :
Touristes : du nord vers le sud, vers espaces de la Sun Belt ou du Golfe du Mexique.
Travailleurs :
- du sud vers le nord = travailleurs peu qualifiés, clandestins = migrations contrôlées ou fixées sur la frontière mexaméricaine par maquiladoras ;
- entre espaces développés = brain drain et main d’œuvre qualifiée = migrations libres, voire encouragées.
Réfugiés : Amq centrale ou du Sud, Caraïbes (cubains anticastristes à Miami) = s’installent aux Etats-Unis ou au Canada.

2.Les flux matériels :
Pétrole et matières premières : pétrole mexicain et sud-américain (Venezuela), bois et minerais canadiens = en direction des Etats-Unis ; nombreux trafics transocéaniques : passent par Main Street et le St-Laurent ou par les ports de la Mégalopolis, ou Golfe du Mexique (raffineries Texas et Louisiane).
Marchandises : entre membres de l’ALENA via interfaces terrestres que sont les frontières ou par cabotage (échanges par ports voisins). Reste du monde : échanges via ports de la Mégalopolis ou le St-Laurent.

3.Flux immatériels :
Ce sont principalement des investissements effectués par les Etats-Unis vers leurs voisins.

Cette façade atlantique relie donc bien l’arrière pays de la première puissance mondiale au second espace commercial océanique (avant-pays). Ouverture mondiale : Europe, MO... mais aussi Pacifique via Panama ou ponts intercontinentaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scheiderlaplata.forumperso.com
 
Chap 4, la Façade atlantique de l'Amérique du Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint-Marc-sur-Mer (Loire-Atlantique) 7 à 10 points lumineux rouges
» Treffieux, en Loire-Atlantique, toponymie
» Festival sataniste en Loire Atlantique
» Chroniques de Sainte-Hélène, Atlantique sud
» mutation loire atlantique indre et loire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cahier de texte M.Scheider :: Géographie-
Sauter vers: